Pourquoi voterons-nous les 5 et 12 Décembre prochains ?

Publié le par un-nouveau-cap-pour-noisy.over-blog.com

Suite à la démission des élus verts et communistes, de nouvelles élections municipales auront lieu les 5 et 12 décembre prochains. Pour beaucoup de nos concitoyens, cette situation est plus qu'obscure... Elle était pourtant prévisible et inévitable... Un bref retour en arrière s'impose, pour expliquer le plus objectivement possible la situation.

Flashback en mars 2008.



Après un premier tour serré, les communistes emmenés par Gilles Garnier fusionnent avec la liste rose et verte emmenée par Alda Pereira-Lemaitre. Sur le papier, tout les sépare, mais pour prendre la mairie, certains sont prêts à tout. Cependant, le faible écart entre les deux listes au premier tour (52 voix) entraîne logiquement une forte représentation des communistes sur cette liste. Déjà à l'époque, on pouvait imaginer la suite...

Le 16 mars, la liste de gauche dite "rassemblée" gagne les élections, et Alda Pereira-Lemaitre devient maire de Noisy-le-Sec.

Dès le premier Conseil, un deuxième signe fort de la désunion de la gauche noiséenne frappait tous les observateurs. En effet, alors que l'équipe de la mandature Rivoire, bien que venant d'horizons politiques divers, s'était toujours refusée à créer plusieurs groupes au sein du Conseil municipal, c'est la première chose que les partis de gauche noiséens ont mis en place. Ainsi, alors qu'ils étaient censés être dans une même majorité, socialistes, verts et communistes se retrouvèrent dans 3 groupes politiques distincts, et inégaux en nombre, au sein du Conseil municipal de Noisy-le-Sec. L'instabilité politique pouvait se mettre en place et très vite, le groupe politique de Mme le Maire (socialiste, 11 élus au départ, 10 à l'arrivée) se retrouva mis en minorité par les groupes verts (6 élus) et communistes (13 élus).

 




La suite, on la connait : à cette instabilité politique forte, s'ajoutait la pratique du pouvoir d'Alda Pereira Lemaitre, si souvent décriée par son propre camp. S'en suivit les non vote du budget 2010 et du compte administratif 2009, puis les démissions en cascade des élus verts et communistes.

Aujourd'hui la majorité de gauche élue en 2008 n'a plus aucune crédibilité. La rançon à payer quand on fait entrer les partis politiques au Conseil municipal...

La liste "Un nouveau cap pour Noisy", menée par Olivier Deleu est naturellement non partisane, elle.

 Pour la liste " Un nouveau cap pour Noisy "
 Clément Cressiot

 Contact : candidat-olivier.deleu@laposte.net
 Notre blog de campagne
 Nos vidéos de campagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article